Déclic réussite : la fabrique de boîtes à outils POUR MIEUX UTILISER SON CERVEAU !

Soft skills

SOFT SKILLS : De quoi parle-t-on ?

Par opposition aux hardskills (les compétences techniques et méthodologiques), les soft skills se définissent comme des compétences comportementales et relationnelles.

Elles sont un ensemble d’aptitudes relationnelles, situationnelles et émotionnelles qui permettent à l’entreprise et aux personnes de faire face à la complexité et à l’imprévisibilité du monde qui les entoure.

Les soft skills sont devenues des valeurs fondamentales pour la réussite d’un parcours d’études et d’une carrière professionnelle !
Ces compétences permettent de faire la différence sur des CV ou entretiens. Elles peuvent se travailler très jeunes au travers d’activités, d’engagements ! Les identifier, les développer permettent de gagner en estime de soi et construire en confiance son projet d’avenir !

A quoi servent les soft skills ?

Développer ses soft skills permettent entre autre en tant qu’adolescent (e) ou adulte de :

. Développer l’estime de soi
Lister ses soft skills permet de prendre conscience de sa valeur, et de ses forces. Cela permet également de porter un regard plus positif sur soi.

. Faire la différence
Lors d’entretiens pour une école, décrocher un stage, un job ou encore un premier emploi, les soft skills font la différence. En effet, entre 2 candidats de formation équivalente, le recruteur choisira celui qui présentera des qualités humaines différentiantes. Il privilégiera aussi celui/celle qui sera être à l’aise au contact des autres.

Tour d’horizon des compétences humaines (savoir-être)

Comment développer ses soft skills ?

Les soft skills se développent tout au long de la vie lors de différentes expériences.

Si l’école développe les compétences techniques (hard skills), elle est moins axée sur les compétences comportementales ou encore compétences douces.

Le coaching professionnel est l’outil le plus puissant de développement des soft skills.
Le développement des soft skills, enjeu prioritaire pour aborder les transformations. Ces compétences sont responsables à 85% de la réussite des collaborateurs.

Un défi individuel puisqu’il s’agit de comportements individuels, d’un changement humain. 

Un défi collectif car le changement concerne l’ensemble de l’entreprise.